Faits, mythes et préjugés sur la chasse| Boutique l’Archerot

LE SAVIEZ-VOUS?

Apprenez des faits intéressants sur la chasse

Fait #1 :

La chasse n’est pas uniquement pour les hommes!

Bien au contraire de ce que les gens pensent, la chasse n’est pas un sport réservé uniquement aux hommes. Un nombre grandissant de femmes et de jeunes sont passionnés par la chasse, la poursuite et la récolte de gibiers. Selon les statistiques au Canada, ce nombre s’accroît de plus en plus chaque année.

Julie avec un orignalPour Julie Migneault, la copropriétaire de la Boutique L’Archerot, la chasse ne lui avait jamais traversé l’esprit. « C’est seulement quand j’ai rencontré Daniel Larocque (propriétaire de L’Archerot) que je me suis intéressée à la chasse. Je travaillais sur la colline du Parlement! » Elle raconte à nouveau l’histoire de sa première excursion de chasse réussie où elle a préparé un délicieux repas avec la viande récoltée. « C’était tellement satisfaisant, car j’en étais responsable, du début à la fin. »

La chasse est également un sport familial rassembleur qui peut enseigner la discipline, la patience et les techniques de survie. Bien que ce ne soit pas reconnu comme une activité familiale traditionnelle, compte tenu le nombre de familles qui franchissent nos portes, elle est certainement devenue une expérience familiale positive. En fait, petit à petit, la chasse devient de nouveau une tradition familiale comme elle l’était auparavant car elle crée et renforce les liens entre les individus.

Fait #2 :

La venaison est un choix santé!

La viande de venaison (provenant d’animaux sauvages, en particulier le chevreuil) est devenue un choix privilégié pour les personnes soucieuses de leur santé, car elle est faible en gras et en cholestérol, mais riche en protéines et vitamines. Cette viande maigre au goût prononcé est le choix de viande rouge le plus sain et délicieux, sinon plus encore, que le bœuf retrouvé chez votre supermarché local. Si vous n’êtes pas enjoué par la viande au goût de gibier, il suffit d’obtenir la bonne découpe et le tour est joué! Les amateurs de cuisine pourront aussi se régaler de l’éventail de plats savoureux qu’elle présente.

Fait #3 :

La chasse au Québec est très bien gérée.

Au Québec, il y a plusieurs règlements qui régissent la pratique de la chasse. Ceux-ci incluent les saisons de chasse permises, les restrictions par rapport au type d’animal, l’âge et le sexe permis, les directives par rapport aux armes et munitions autorisées, la chasse du gros gibier, les cartes des zones de chasse déterminées et permises et plus encore.

La façon dont les zones de chasse sont divisées pourra vous éclaircir en ce qui concerne les subtilités et complexités des lois régissant la chasse. La province de Québec est divisée en 29 zones. Dans la majorité des cas, les zones sont subdivisées afin de mettre en pratique des règles spécifiques à une espèce précise. Les chasseurs doivent obéir à ces règles ainsi qu’aux exigences applicables aux différents territoires.

Le braconnage, cette activité illégale de chasse ou de pêche où un individu chasse un animal sans permis ou en dépassant les normes de ce qui est permis par la loi, constitue une infraction sérieuse qui n’est aucunement tolérée. Le braconnage est plutôt très méprisable et indigne selon l’opinion de la majorité des chasseurs québécois.

Si vous voulez en savoir plus au sujet des règles de la chasse au Québec et en Ontario, communiquez avec nous!

Fait #4 :

Brisons les mythes :  l’ordre naturel

de la chaîne alimentaire est menacé par la chasse.

La population a tendance à croire que la chasse menace l’ordre naturel de la chaîne alimentaire, mais c’est tout simplement faux. Bien que ces préoccupations soient compréhensibles, la chasse réglementée est un outil de gestion efficace pour contrôler la surpopulation de certaines espèces, surtout dans les régions où il y a un manque de prédateurs naturels. La surpopulation a plusieurs conséquences négatives. La première est que les animaux doivent se battre (souvent entre eux) pour leur nourriture ou pour en trouver. S’ils ne peuvent subvenir à leurs besoins, ils vont se diriger ailleurs comme dans les villes ou les villages avoisinants à la recherche de nourriture, où ils risquent de se faire frapper par la circulation. Sinon, ils peuvent mourir de faim.

Fait #5 :

vetement de chasse orangeSouvent, les chasseurs
doivent porter des vêtements orange.

Dans la plupart des cas et surtout lors des saisons de chasse où l’arme à feu est permise, les chasseurs titulaires de permis doivent porter des vêtements de chasse orange. Le but de ce règlement est de permettre aux chasseurs de bien se faire voir par d’autres chasseurs lors des excursions et ainsi éviter des blessures inutiles ou fatales.

Les règlements en ce qui concerne les vêtements orange varient d’une province à l’autre. Pour en savoir plus en ce qui concerne les exigences vestimentaires dans votre région, veuillez consulter le site web du ministère des Richesses naturelles de votre province.

 

CONTACTEZ-NOUS !
Retour à haut Back to top icon
Boutique l’Archerot